Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

Le ministre des Ressources en eau, M. Hocine Necib, a insisté, hier à Bouira, sur la nécessité d’achever dans “les meilleurs délais” le projet des grands transferts d’eau potable à partir du barrage de Koudiet Acerdoune.

“Il faut accélérer le rythme des travaux à travers les différents chantiers afin de réceptionner cet important projet hydraulique dans les meilleurs délais et répondre aux préoccupations et demandes des populations en matière d’eau potable”, a indiqué le ministre en inspectant, à Djebahia, une partie de cet important projet.

M. Necib s’est enquis de l’état d’avancement des travaux des différentes installations de ce projet, dont une station de pompage, au sujet de laquelle il a estimé que le taux d’avancement de ses travaux “s’est amélioré par rapport aux mois précédents”. Construit sur les hauteurs de Maâla, à Lakhdaria, au nord du chef-lieu de la wilaya de Bouira, le barrage de Koudiet Acerdoune possède une capacité de 640 millions de m3 d’eau. Il peut assurer, grâce aux grands couloirs des transferts d’eau, un volume d’eau annuel de 71 millions de m3 pour la wilaya d’Alger, 21 millions pour celle de Bouira, 35 millions pour Médéa, 20 millions pour Tizi-Ouzou et 9 millions pour M’sila, et ce, avec une dotation journalière de 120 à 170 litres/jour par habitant, selon les prévisions de la Direction de l’hydraulique. Présentement, le barrage pourvoit aux besoins en eau potable d’au moins 25 communes de Bouira, en plus de 19 autres localités situées au sud de la wilaya de Tizi-Ouzou, a-t-on ajouté de même source. Il est considéré comme un véritable réservoir d’eau pour un bassin de populations de près de 4 millions d’habitants des wilayas de Bouira, Tizi-Ouzou, Médéa, M’sila et Alger.

 

Les barrages remplis à 84%

 

Le ministre des Ressources en eau, M. Hocine Necib, a indiqué que le taux de remplissage des barrages au niveau national a atteint 84%, le qualifiant de “record jamais atteint” depuis des années. “Le taux de remplissage des 65 barrages que compte le pays est passé de 70 à 84%, et nous sommes vraiment satisfaits de ce pic jamais atteint auparavant», a déclaré le ministre à la presse en marge de sa visite à Bouira. Ce niveau de remplissage “peut nous assurer largement une bonne alimentation en eau potable pour au moins deux années”, a assuré le ministre, alors qu’il inspectait le projet de réalisation d’un réservoir d’eau à Sour El-Ghozlane, d’une capacité de 12.000 m3. L’Algérie compte disposer de 84 barrages à la fin de 2014 devant atteindre une capacité globale de mobilisation de 8,9 milliards de m3 d’eau, contre près de 6,8 milliards de m3 actuellement, a-t-il ajouté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article