Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

. L’occasion, pour les entreprises françaises, de partir à la rencontre du marché de l’environnement au Mexique.

Salon international touchant environ 6 000 visiteurs, Green Expo devrait compter cette année quelque 200 exposants. Les représentants des municipalités mexicaines, des 31 gouvernements fédéraux et des autorités nationales, ainsi que des industriels privés, de grandes entreprises publiques et les principales organisations professionnelles de l’environnement seront présents.

Au programme de cette édition 2010 : des rendez-vous individuels ciblés, un dîner réseautage avec la communauté d’affaires locale, une présentation du marché de l’environnement par la mission économique de Mexico et la possibilité de participer à la deuxième édition des rencontres d’affaires Europe-Mexique organisées par l’Onudi (Organisation des Nations Unies pour le développement industriel).

Pays gravement exposé aux conséquences du changement climatique et à la pollution, le Mexique, par ailleurs très ouvert à l’offre internationale, montre un intérêt croissant pour la protection de l’environnement. Ses besoins se situent dans tous les segments de la valorisation des déchets municipaux aux équipements propres destinés à l’industrie, en passant par l’assainissement de l’eau, la création de centres touristiques responsables ou encore les techniques de dépollution des sols.

Signe de cet intérêt grandissant pour l’environnement, le Mexique accueillera en décembre de cette année la conférence de l’ONU sur le changement climatique (COP-16). Notons également qu’en février 2009, le premier prêt accordé par l’AFD (Agence française de développement) au Mexique concernait le financement, à hauteur de 185 millions d’euros, du programme gouvernemental de réduction d’émissions de monoxyde de carbone.
 

Sophie Creusillet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article