Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web "Nouara"

Le Sdat
Le schéma directeur d’aménagement touristique  (Sdat) «constitue un instrument privilégié d’aménagement et de développement durable du territoire, visant des objectifs concrets, à échéanciers et à financements identifiés, à travers les cinq dynamiques qui le structurent». Ces cinq dynamiques sont : la valorisation de la destination Algérie pour accroître l’attractivité, le développement des pôles d’excellence du tourisme par la rationalisation de l’investissement, l’initiation du plan qualité tourisme pour favoriser le développement de la qualité de l’offre, la promotion de transversalité et de la cohérence dans l’action par l’articulation de la chaîne touristique et la définition et l’initiation d’une stratégie de financement opérationnel. Ces dernières constituent une voie grandiose pour une relance rapide et durable du tourisme. Le Sdat constitue l’ossature permettant d’initier mais aussi de structurer le développement touristique de l’Algérie, qui passe également par la promotion et l’institution d’une nouvelle gouvernance visant à favoriser la mise en place d’interactions constructives entre les trois principales composantes du développement touristique que sont l’Etat et les collectivités locales (moteur du développement à travers des démarches visant à créer un environnement politique et juridique favorable et des programmes de développement et façonne la destination et sa labellisation), les acteurs économiques (qui portent les projets, génèrent des ressources et créent des emplois), la société civile (qui facilite l’interaction politique et sociale en incitant et en aidant les populations à participer aux activités économiques, sociales et politiques).
Cependant, la nouvelle gouvernance touristique qui est à la base du Sdat, lui impose d’aller vers les objectifs suivants : faciliter l’émergence d’une véritable politique de développement touristique durable, contribuer au renforcement des liens avec les autres secteurs et l’ensemble des acteurs, intégrer la notion de «durabilité» dans le développement touristique (conjonction du social, de l’économique et de l’environnemental). Or, le Sdat préconise d’abandonner la voie du tout-tourisme et de privilégier la notion de pôles d’excellence du tourisme, de sélectionner et de hiérarchiser les sites structurants sur lesquels seront concentrés en priorité les flux touristiques. Toutefois, le tourisme ne peut donc se concevoir sans son interdépendance avec les autres secteurs.
En somme, les résultats enregistrés actuellement en termes d’indicateurs de croissance du tourisme, de dispositions d’encadrement juridique et réglementaire, de mesures visant la qualité des prestations et l’évaluation du portefeuille des projets en cours, demeurent assez  prometteurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cheurfa mohand zine 22/07/2012 13:57



                                                
A  votre excellence



Mon souhait,



       Est de trouver une écoute attentive, de la part les services concernées, pour leur apporter les solutions pratiques et
disponibles, chez l’algérien que je suis, et en Algérie ou je vis, pour concrétiser une propreté permanente et son maintien dont l’aboutissement final, ciblant l’objectif «

Algérie-plages propres
»
                                                                                             
                                                                                    
mes salutation



www.algerie-plagespropres.org