Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani


 

MénageLorsque l’on parle de santé et de pollution, nous faisons souvent référence à l’environnement extérieur, celui qui nous entoure. Or, que ce soit à la maison ou au travail, nous passons plus de 90% de notre temps à l’intérieur d’un édifice. Depuis quelques années, des chercheurs1 s’intéressent à la qualité de l’air de nos logements et les découvertes faites sont stupéfiantes : l’air de notre maison serait plus pollué que l’air extérieur.

aaa

 

Chez nous rimerait-il avec pollution ?

Que ce soit à cause du parquet flottant de la salle de jeu des enfants, de la peinture des murs de la cuisine ou encore du nouveau divan du salon, l’intérieur de nos habitations est truffé de sources de pollution. Composés organiques volatiles (COV) et autres polluants chimiques participent à la dégradation de l’environnement intérieur de notre domicile. Les chercheurs suspectent même leur présence de favoriser l’apparition de l’asthme et d’allergies chez les plus jeunes. Ils avancent même, que les COV pourraient être à l’origine de certains cancers. Comme ils sont dissimulées dans les matériaux de construction et dans l’ameublement, il s’avère difficile de faire la chasse à ces polluants d’un nouveau genre, surtout lorsque l’on est locataire. Toutefois, il est possible de ne pas sur-contaminé son intérieur …

aaa

Nettoyer en ne polluant pas : un défi réalisable

« Utiliser dans une zone ventilée », « Peut causer des irritations en cas de contact avec la peau », voici des mises en garde bien connues des utilisateurs de produits d’entretien. Mais qui aurait crû qu’en faisant le ménage on pouvait diminuer la qualité de l’environnement de notre maison. Sûrement pas moi. L’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) suggère même de limiter l’utilisation de produits chimiques à usage quotidien tels la crème à récurer ou le détergent pour le sol et d’aérer largement les pièces après leur utilisation.

Éliminer carrément les produits constituant un danger pour l’environnement et la santé humaine seraient une solution, mais cela n’est pas à la portée de tous. En effet, comment savoir si le perborate de sodium, le zéolithe ou encore le tripolyphosphate sont nocifs ou non pour la santé et l’environnement ? Heureusement, des alternatives simples, naturelles et très économiques existent et pour les adopter, nul besoin d’être chimiste. Bicarbonate de soude (poudre soda), vinaigre blanc, huiles essentielles, sel ou encore savon liquide à base d’huile végétale sont des incontournables pour se constituer une trousse d’entretien écologique et multi-usages.

aaa

Faire briller …

Voici quelques recettes pour faire briller votre nid douillet !

  • Crème à récurer multi-usages (cuisine, salle de bain)
  • ½ tasse de bicarbonate de soude
  • ¼ tasse de sel fin de cuisine
  • 1 cuillère à soupe de savon liquide
  • Eau (en fonction de la consistance que vous souhaitez obtenir)
  • 10 à 15 gouttes d’huile essentielles (citron, pin, menthe, lavande …)

Stocker dans un flacon souple. Secouer avant chaque usage et utiliser une version sans sel pour certaines surfaces comme les plaques vitrocéramiques.

aaa

  • Traitement anti moisissure

Frotter les surfaces avec une éponge mouillée imbibée de vinaigre blanc

aaa

  • Nettoyant pour la cuvette
  • 3/4 tasse de vinaigre blanc
  • 1 ½  tasse d’eau
  • 2 cuillère à café d’huiles essentielles (vous pouvez optez pour le mélange suivant : 40 % pamplemousse, 30 % citron, 30 % arbre à thé)

Vaporiser sur les parois des toilettes, laisser agir 15 à 20 minutes et brosser.

aaa

  • Détartrant pour bouilloire et cafetière

Faire bouillir (ou passer) une solution de 50% d’eau et 50% de vinaigre blanc. Récupérer l’eau vinaigrée pour détartrer la robinetterie.

aaa

  • Nettoyant pour miroirs et fenêtres
  • 3 cuillères à soupe de vinaigre
  • 2 tasses d’eau chaude

Vaporiser sur les surfaces sales et faire briller en frottant avec un linge en coton ou du papier journal.

aaa

Mise en garde : les huiles essentielles

Mêmes si elles sont naturelles, les huiles essentielles doivent être manipulées avec précaution. Elles ne doivent pas être appliquées pures sur la peau et les muqueuses et elles doivent être fortement diluées dans un support comme de l’huile végétale.

aaa

Astuces

Certaines huiles essentielles, comme l’arbre à thé, désinfectent les surfaces. Pensez à les intégrer dans votre nettoyant pour la cuvette.

Le vinaigre blanc, l’eau, le bicarbonate de soude et le sel fin constitue la plupart des ingrédients de ces recettes.

Si cela vous semble trop fastidieux ou si vous voulez procéder par étapes, vous pouvez toujours vous procurer des produits d’entretien plus écologiques et moins polluants. L’Éco label européen peut vous aider dans votre shopping.

Label européen

N’oubliez pas, une maison saine est une maison aérée ! 5 à 10 minutes quotidiennement sont suffisantes pour renouveler l’air.

aaa

aaa

Sources : http://raffa.grandmenage.info

1 En France, l’étude réalisée en 2006 par les chercheurs de l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur est à l’origine de campagnes de sensibilisation quant à la présence de polluants domestiques dans les logements. L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES, établissement public administratif sous la tutelle du ministère chargé de la Santé), déconseille vivement l’utilisation de tous produits chimiques à usage domestique. Ce message est, entre autre, véhiculé sur son site internet dédié aux risques domestiques.

http://www.ecocampus3.fr/2010/05/01/une-maison-propre-est-elle-une-maison-saine/
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article