Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web environnement et écologie en Algérie

BILAN PARTIEL DES FEUX DE FORÊTS

Les wilayas les plus touchées sont celles du nord du paysLes wilayas les plus touchées sont celles du nord du pays

Les feux de forêts ont parcouru 20.000 hectares d'espaces boisés dont 15.000 hectares de forêts et 5000 hectares de maquis.

Le directeur général des forêts, Mohamed Seghir Noual, a dressé, hier, le bilan des feux de forêts enregistrés depuis le début de l'été.
Lors d'une conférence animée conjointement avec le responsable de la communication de la Protection civile, le commandant Achour, au forum d'El Moudjahid, M.Noual a indiqué que les feux de forêts ont parcouru 20.000 hectares d'espace boisés dont 15.000 hectares des forêts et 5000 hectares de maquis.
Les wilayas les plus touchées sont celles du nord du pays comme Tizi Ouzou, Jijel et Sidi Bel Abbès. «Au moment où je vous parle, 115 foyers d'incendie sont signalés», a-t-il ajouté.
Selon le commandant Achour, durant cet été, une moyenne de 100 incendies sont enregistrés chaque jour.
Ce bilan n'alarme pas les conférenciers qui estiment que celui-ci n'est pas aussi catastrophique comme on a tendance à le croire et que les feux de forêts ne sont pas spécifiques à l'Algérie. Surtout que, a expliqué le DG des forêts, «50 à 55% voire même 60% de la surface parcourue par les feux ne sont pas une perte définitive puisqu'elle reprend l'année suivante». Quant aux raisons de ces feux, Mohamed Seghir Noual les incombe essentiellement à «une situation caniculaire exceptionnelle inscrite dans la durée et qui est un facteur favorable à la propagation des incendies». Il a ajouté que le nombre des incendies d'origine criminelle est insignifiant. «Il doit y avoir un pourcentage mais je ne pense pas qu'il y en a beaucoup. Ils sont le résultat de négligence mais pas intentionnelle», a-t-il dit, soulignant que la Gendarmerie nationale a ouvert des enquêtes sur certains cas. L'orateur a indiqué que «nous sommes mobilisés sur le terrain pour lutter contre les feux de forêts avec des moyens importants en concertation avec la Protection civile». M.Noual, qui note que ses services travaillent également avec le mouvement associatif pour la sensibilisation des citoyens, a indiqué que la stratégie de lutte et de prévention contre ce phénomène est dictée par la situation géographique et sociale. Pour sa part, le responsable de la communication de la Protection civile, le commandant Achour, a indiqué que la plupart des feux déclarés sont maîtrisés. Estimant que la situation est tout à fait normale, il a ajouté que la Protection civile a engagé des moyens importants pour lutter contre les incendies en mobilisant 14.000 agents et 22 colonnes mobiles (unités spécialisées dans la lutte contre les feux). Commandant Achour a expliqué pourquoi la Protection civile n'a pas acquis les Canadairs et a opté pour les hélicoptères dont trois sont déjà acquis et trois autres le seront bientôt. Il a expliqué que les Canadairs sont d'abord très chers (leur maintenance aussi), nécessitant ensuite des pilotes très chevronnés et ne sont ni rentables ni efficaces. «Vu le caractère accidenté de nos forêts, les Canadairs ne sont pas la solution», a-t-il argué, notant que les hélicoptères sont plus efficaces. L'orateur a, en outre, appelé les citoyens à signaler les feux dès leur départ pour que leur maîtrise soit plus facile.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article