Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"Une vague de chaleur s’abat actuellement sur l’Algérie. Pourtant le 21 septembre dernier, selon dame Nature, devait bel et bien marquer la fin de la saison estivale."par Hadjer GUENANFA

Une vague de chaleur s’abat actuellement sur l’Algérie. Pourtant le 21 septembre dernier, selon dame Nature, devait bel et bien marquer la fin de la saison estivale.

 

Les beaux jours ne sont pas encore finis! L’été ne s’est toujours pas «endormi» et le bel automne, avec ses feuilles sèches et ses brises fraîches, n’est toujours pas là. Les températures indiquées sur le thermomètre sont en quelque sorte en contradiction avec cette saison annoncée par le calendrier le 21 septembre dernier.

En effet, les Algériens souffrent toujours des affres des températures fortes, dépassant parfois les 30 degrés et du taux parfois très élevé d’humidité. Près d’une vingtaine de jours après le début de la saison d’automne, rien ou presque n’a changé.

Cette chaleur accablante et parfois caniculaire enregistrée dans certaines régions, ces derniers temps, était à l’origine de plusieurs incendies sur l’ensemble du territoire national. Un communiqué de la Protection civile, cité par APS mercredi dernier, a révélé que près de 82 hectares de couvert végétal ont été ravagés par le feu à Blida. 236 arbres fruitiers dont 200 oliviers ont été également détruits.

«La chaleur caniculaire qui a sévi dans la région est à l’origine de ces incendies, dont les plus importants se sont déclarés dans les dairas de Meftah et Bougara où l’on a déploré respectivement la perte de 19 et 17 hectares de couvert végétal entre broussailles, maquis et arbres à essence forestière», affirme-t-on dans ledit communiqué.

En septembre dernier, la Protection civile a enregistré près d’une centaine d’incendies, qui se sont déclarés dans une vingtaine de wilayas parmi lesquelles: Béjaïa, Jijel, Bouira, Tizi Ouzou, Skikda, Blida, Souk Ahras et Guelma. Ils ont eu pour conséquence la destruction de près de 592 hectares de forêts.

Les raisons de ce véritable désastre sont d’ordre naturel. C’est ce qu’a déjà affirmé la Protection civile. Il s’agit des températures élevées qui ont été et continuent d’être enregistrées dans certaines régions du pays. Même si aujourd’hui encore la température atteindra les 30 degrés, le temps ne restera pas aussi chaud.

C’est ce que donnent les prévisions météorologiques pour la semaine prochaine. A partir de dimanche, un certain changement se fera ressentir: une baisse de température avec, notamment des pluies, sont attendues du 11 jusqu’au 17 octobre prochain. Peut-être que d’ici là l’automne, en saison, reviendra!

 

Hadjer GUENANFA

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article