Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web NOUARA

APS

ORAN - Le nombre d’oiseaux d’eau migrateurs dans les huit zones humides d’Oran a diminué de 25% cette année, a-t-on appris auprès de la conservation des forêts de la wilaya.

Plus de 74.000 oiseaux d’eau seulement ont été recensés cette année contre plus de 103.000 en 2012 en dépit des conditions favorables dans ces zones dont le calme, la chaleur et la nourriture, selon la même source.

Selon la direction des forêts, cette baisse est justifiée par l’arrêt des oiseaux, pendant leur mouvement migratoire, dans des plans d’eau proches qui disposent de conditions similaires, contrairement à l’an dernier qui a vu la sécheresse dans certaines zones.

Le nombre d’oiseaux d’eau migrants à Oran est constitué de plus de 32.000 anatidés, près de 3.000 foulques et plus de 39.000 autres espèces d’oiseaux, a-t-on indiqué.

Dans la grande Sebkha, classée zone humide par la convention internationale "Ramsar", il est recensé 50 % du total de ces oiseaux migrateurs, soit plus de 36.000 dont une majorité de flamant rose et tadorne de belon, deux espèces protégées parmi 108 autres au niveau national, selon la conservation des forêts.

Le reste des oiseaux d’eau migrateurs est réparti sur le "lac Talmine", "la Macta", les "Salines d’Arzew", qui sont classés, "Oum Ghellaz", "Dhayet El Bagra", "Dhayet Morsli" et "Dhayet Sidi Chahmi".

Le dénombrement des oiseaux d’eau migrateurs dans les zones humides d’Oran entre dans le cadre du recensement hivernal international qui s’effectue du 13 au 25 janvier en cours par une équipe de la conservation des forêts.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article