Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

Mots clés : , ,

Par Le Matin | 23/11/2012 07:39:00   

Une étude technique sur la cartographie des zones inondables en Algérie à l’aide d’images satellites pour définir les régions exposées aux inondations, a été lancée récemment, a indiqué jeudi à Alger le ministre des Ressources en eau, M. Hocine Necib.

Une étude pour identifier les aménagements évitant les inondations sera lancée. Une étude pour identifier les aménagements évitant les inondations sera lancée.

M. Necib a souligné en marge d’une journée technique consacrée à la présentation de cette étude, que cette dernière étude dont les premiers résultats seront connus dans une année, permettra "de dresser une liste d’aménagements à réaliser selon un ordre de priorité (à) pour atténuer le phénomène des inondations". "Cette étude va nous permettre de préconiser des aménagements plus efficaces pour réduire les effets des inondations", a-t-il dit, ajoutant que 150 millions de DA ont été consacrés pour son exécution.

Encadrée par le ministère des Ressources en eaux à travers l’Agence nationale des ressources hydriques (ANRH) et l’Agence spatiale algérienne (ASAL), l’étude servira à la mise en place d’un programme comprenant des projets d’aménagement des cours d’eau et des berges d’oueds. Selon M. Necib, c’est la première fois que les images par satellite et les techniques spatiales seront utilisées pour localiser les régions inondables à travers le territoire national et particulièrement les sites urbains, précisant que cette étude va permettre la mise en place d’un système d’alerte contre les inondations.

Impliquant différentes institutions dont les collectivités locales, ce futur réseau d’alerte, une fois opérationnel, sera activé trois à quatre heures avant les inondations sur la base des données fournies par les services de la météorologie et de l’hydraulique, entre autres. Tout en insistant sur la nécessité d’entretenir les oueds et cours d’eaux, le ministre a appelé au respect du domaine public hydraulique et des normes de construction dans les zones situées le long de ces cours d’eau.

Une fois cette étude achevée, ’’chaque commune aura sa cartographie qui sera comme une sorte de feuille de route à caractère préventif’’, a affirmé M. Necib, ajoutant d’autre part, que le ministère s’atèle à organiser une campagne annuelle de sensibilisation pour l’entretien des cours d’eaux.

A une question relative aux efforts des pouvoirs publics pour faire face aux risques des inondations, M. Necib a répondu que ’’dans le cadre du programme quinquennal 2010-2014, le secteur des ressources en eau a tracé un programme comprenant 70 projets de protection contre les inondations pour une enveloppe de 20 milliards de da’’.

Plusieurs villes, notamment Annaba, Batna et Ghardaia ont ainsi bénéficié de projets de protection de leurs zones urbaines contre les crues d’oueds qui les traversent. Durant cette rencontre, plusieurs communications ayant trait notamment à la prévention contre les inondations, à la cartographie des zones inondables ainsi qu’à l’utilisation de l’outil spatial dans le secteur de l’hydraulique ont été présentées.

Le directeur des études à l’ASAL, M. Fethi Benhammouda, a mis en avant l’importance des images prises par le satellite algérien (Alsat 1A) pour prévoir les inondations sur l’ensemble du territoire national. ’’Les images satellite sont un support pour élaborer la cartes géographiques qui visent à réduire le risque des inondations’’, a-t-il noté.

De son côté, le directeur de département des eaux superficielles à l’ANRH, M. Khier Bouguerra a indiqué que la lutte contre les risques des inondations est ’’une préoccupation majeure’’ pour l’ANRH dont la mission principale est de mettre en place les outils de lutte et de prévisions contre ce phénomène naturel. Il a évoqué dans sa communication l’utilisation de la télédétection dans l’élaboration de la carte des ressources en eaux souterraines du nord de l’Algérie, soulignant que l’ANRH a élaboré un projet de cartographie des ressources en sols du nord de l’Algérie par télédétection.

APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article