Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"Amar Ghoul joue l’écologie" Écrit par Wassila BENHAMED (L'Expression)

Amar Ghoul joue l’écologie

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Écrit par Wassila BENHAMED (L'Expression)   

30-04-2008

Le ministre des Travaux publics Amar Ghoul vient d’installer à El Tarf l’Observatoire de contrôle et de suivi de la gestion environnementale. Cet observatoire est chargé de surveiller l’impact de la réalisation de l’autoroute Est-Ouest sur l’environnement. Le ministre a indiqué que «cette structure a pour mission de surveiller l’impact des travaux de réalisation de l’autoroute Est-Ouest dans le but d’assurer la pérennité de l’environnement ainsi que son développement harmonieux et durable».

Lors de sa tournée dans les wilayas de l’Est, le ministre a inauguré des portes ouvertes consacrées à l’autoroute Est-ouest et, notamment au tracé qui a été controversé, qui traverse le Parc national d’El Kala sur 17,5km. Elles ont permis d’évaluer la situation y prévalant après l’ouverture des travaux du tracé de l’autoroute sur le territoire de la wilaya d’Et Tarf, qui va jusqu’aux frontières tunisiennes, dont le linéaire déboisé et décapé est de 44,5km.
Toujours dans le but de préserver l’environnement, le ministre s’est rendu dans la localité de Khanguet Aoun à la frontière avec la Tunisie, où il a lancé une campagne de reboisement des superficies déboisées.
Amar Ghoul a estimé qu’«il est plus que nécessaire de passer de la notion de protection de l’environnement à celle de sa promotion pour s’assurer d’un développement durable avec la création d’une symbiose entre tous les intervenants et les utilisateurs de ces milieux». Concernant les propriétaires des 128 hectares situés sur l’emprise de l’autoroute Est-Ouest dans la wilaya de Annaba, leurs cas sont à l’examen, a indiqué le chef du projet de ce tronçon autoroutier, Nouacer Salem. Ce dernier a indiqué que l’opération a concerné plus d’une cinquantaine de familles et que 195 millions de DA ont été retenus pour la couverture des indemnités relatives à l’expropriation des terres, décidée dans le cadre de la réalisation de ce tronçon.
Une autre autorisation de programme de l’ordre de 250 millions de DA a été dégagée pour couvrir les frais de déplacement et de protection des réseaux d’alimentation en eau potable, d’électricité et de gaz de ville situés sur le tracé du tronçon de l’autoroute Est-Ouest de la wilaya, long de 26,62km, a ajouté M.Nouacer.
Le transfert de ces réseaux du tronçon autoroutier a permis l’achèvement du décapage végétal du tracé sur une distance de 19km, dans les communes d’El Eulma et de Aïn Berda, a-t-il indiqué. Amar Ghoul, qui a été en visite d’inspection et de travail de deux jours dans la wilaya d’El Tarf, a inspecté les travaux d’élargissement, de confortement et de réhabilitation du pont suspendu de Chihani. Confiés à une entreprise algérienne en partenariat avec une entreprise italienne, ces travaux qui ont démarré en février 2006 devront être achevés en juin 2008 avec la remise en service de cet ouvrage d’art réalisé en 1892.
Avec une autorisation de programme de l’ordre de 202 millions de dinars, la mise en service de ce pont suspendu avec une structure haubanée, doit permettre le désenclavement de la commune de Chihani en la reliant à la daïra de Bouhadjar, aux communes de Zerizer, Besbès, Asfour, aux terres agricoles et au CW103, sans avoir à faire le détour par la ville de Dréan comme c’est le cas actuellement.
Notons que le ministre des Travaux publics a réitéré la nécessité pour les jeunes diplômés de l’université de se rapprocher des services compétents pour bénéficier d’un emploi probant dans le cadre de la réalisation de l’autoroute Est-Ouest.
M.Amar Ghoul a affirmé que «cette offre d’emploi procède également d’une volonté de faire acquérir aux Algériens le savoir-faire et la maîtrise des technologies nouvelles, notamment, entre autres, celles utilisées dans le vidage et le creusement des tunnels». Le mégaprojet de l’autoroute Est-Ouest nécessite, en tout état de cause, l’emploi de 5000 cadres techniques en vue de sa réalisation dans les délais impartis, indique-t-on dans les milieux proches du ministère des Travaux publics.

Source : Journal L'Expression 

 
Retour à l'accueil

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog