Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

La mosquée s'implique dans le débat sur l'écologie
Des prêches pour protéger l'environnement

Cherif Rahmani a précisé que l'action du gouvernement a réussi à diminuer l'ampleur des dégâts causés à l'environnement d'environ 1,5 milliard de dollars.

Les imams vont être formés à la protection de l'environnement, a indiqué hier le ministre de l'Aménagement du territoire, de l'Environnement et du Tourisme, Cherif Rahmani, lors d'une journée d'étude organisée à Dar el imam, à Mohammadia. Lors de son discours donné en présence du ministre des Affaires religieuses, Cherif Rahmani est revenu sur la nécessaire implication du mouvement religieux en direction de la protection de l'environnement aux fins de sensibiliser et d'attirer l'attention des citoyens algériens sur l'importance du dossier de l'environnement. Une attention qui lorsqu'elle vient à manquer coûte quelque 3,5 milliards de dollars à l'Algérie chaque année, soit 7% du PIB. Le ministre précisera à ce sujet que l'action du gouvernement a réussi à diminuer l'ampleur des dégâts causés à l'environnement d'environ 1,5 milliard de dollars. " Et quel meilleur vecteur d'information que celui des prêches religieux prodigués lors de la prière du vendredi ", interroge M. Rahmani. Le plan marketing environnement 2008 vise en effet à " encourager les comportements de civisme et le respect de l'environnement qui nécessite d'agir à tous les niveaux pour promouvoir l'image de l'Algérie et mobiliser l'opinion publique ", poursuit le ministre. Ainsi, les hommes de culte pourront inciter les fidèles à la propreté qui constitue une branche de la foi liée à l'ensemble des valeurs religieuses et esthétiques citées dans le Coran à travers plusieurs versets. Et de souligner que " la mosquée considérée comme l'une des institutions vivantes offre un forum dynamique capable d'atteindre toute la population en attirant son attention sur l'importance que revêt l'équilibre de l'écosystème et en l'exhortant à le considérer comme un bien public qu'il faut protéger et sauvegarder ".

Pour y aider, un numéro de la revue mensuelle La lettre de la mosquée du mois de mars sera distribuée au 20 000 participants. Dans le même ordre d'idée, la prière télévisée du 4 avril 2008 sera consacrée à la protection de l'environnement et cela dans les 15 000 mosquées des 48 wilayas du pays. Sur le plan médiatique, une émission sera diffusée sur la chaîne de télévision, le 4 avril, ainsi que sur la radio locale Mitidja et la Chaîne I. A signaler, par ailleurs, que le ministre de l'Aménagement du territoire, de l'Environnement et du Tourisme, Cherif Rahmani, a indiqué qu'une dizaine de taxes fiscales sont en phase d'être appliquées contre les grands pollueurs en Algérie. " Il y a onze taxes et impôts sur le stockage des déchets spéciaux et dangereux ", a précisé M. Rahmani en marge de la journée d'information et de sensibilisation à l'environnement, soulignant qu'il s'agit d'une fiscalité " différenciée qui est en phase d'être appliquée ". Selon le ministre, " cette fiscalité vient relayer l'éducation environnementale ", expliquant que lorsqu'un citoyen ou un industriel persiste à polluer ou à emmagasiner les déchets au lieu de les détruire, il faut aller à la " sanction utile ". Il a estimé que " la politique du pollueur-payeur demeure un principe, mais il y a aussi la politique de l'information, de la communication et de la protection ". Expliquant ces mesures fiscales, il a indiqué qu'il y a une fiscalité sur la pollution de l'air, sur la pollution de l'eau, sur les atteintes au littoral ainsi que la pollution sonore.

 

Sous l'aimable autorisation de Zineb A. Maiche
Source : El Watan du 31-03-2008

Photo de Yassine Chérif Mosteghanemi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :