Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

"

Deux serpents de taille impressionnante sèment, depuis une semaine, la panique au milieu des habitants de la cité Benouareth Yahia Benramdane et annexes.



Aperçus, pour le première fois, à l’intérieur d’une masure d’un bidonville limitrophe, les deux reptiles, qui ont quitté le logis de fortune après que des citoyens eurent brûlé la broussaille qui l’entoure, sont réapparus, une deuxième fois, non loin d’un étang, pour provoquer un climat de psychose dans ce quartier tentaculaire où prolifèrent moustiques, rongeurs et immondices. Renseignements pris auprès des citoyens, les deux serpents dépasseraient la longueur de 2 m et auraient un diamètre d’environ 10 cm. Les supputations et les rumeurs quant à la présence d’un foyer de reptiles dans cette cité vont bon train et les affabulations les plus folles alimentent radio-trottoir à Souk Ahras. Ce qui est perceptible dans cette partie de la ville, pour l’heure actuelle, ce sont surtout les déchets ménagers, les odeurs nauséabondes, les eaux stagnantes et un interminable bidonville où l’hygiène laisse à désirer.



Par A. Dj.

Edition du 24 mai 2009


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :