Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

L’association Essalam El Akhdar pour la protection de l’environnement a organisé le wee-kend dernier au niveau de la bibliothèque de la Maison de la culture une journée d’étude et de formation au profit de ses adhérents venus des différentes localités de la wilaya de Tiaret

Cette initiative, qui s’inscrit dans une optique d’informations sur tout ce qui a trait aux activités de l’association, a porté sur trois thèmes très importants. Il s’agit de la «législation et l’environnement», «le statut et le règlement intérieur régissant l’association» et enfin l’établissement de son programme d’action et ses perspectives. Les débats enrichissants qui ont marqué cette journée, ont été encadrés par des universitaires spécialistes en la matière. Ainsi, les participants ont eu droit à une meilleure connaissance du rôle de leurs associations notamment sur les plans organique et juridique dans la mesure où celle-ci, a à maintes reprises poursuivi en justice des personnes pour dégradation de la nature comme ce fut le cas pour l’abattage des arbres ou les labours illicites dans les zones steppiques. Pour revenir à ce conclave, il faut dire que les membres de l’association Essalam El Akhdar, visiblement animés de bonne volonté pour cerner les problèmes de l’environnement dans la wilaya de Tiaret, ont clôturé les travaux avec l’élaboration d’une série de recommandations dont la redynamisation du concours du meilleur quartier, la création d’un club scientifique au sein de l’université Ibn-Khaldoun de Tiaret, le lancement de clubs verts dans les établissements scolaires au titre de l’introduction de l’éducation environnementale au programme officiel… L’association, qui nous a habitués à œuvrer activement à travers le territoire de la wilaya, a même décidé d’un partenariat avec une association similaire établie à Valence en Espagne, et projette également la réalisation dans l’avenir d’un documentaire sur la problématique du phénomène de la désertification qui menace la région. Il convient de préciser dans ce contexte que la composante de cette association, récemment domiciliée au niveau de la Maison de la culture et renforcée par des cadres de différents secteurs, s’attelle par ailleurs à entreprendre une panoplie d’actions d’autant que tout dernièrement elle a bénéficié d’un lot de matériels et d’équipement de son homologue espagnole.
Mourad Benameur .

POUR PARER AUX RISQUES DE L'ÉCLIPSE SOLAIRE DU 3 OCTOBRE
Le secteur de la santé s’y met

 

En prévision de l’éclipse solaire totale prévue le 3 octobre prochain et qui traversera plusieurs pays, dont l’Algérie, la Direction de la santé, de la population et de la réforme hospitalière de la wilaya de Tiaret, a mis au point un important dispositif de sensibilisation sur les risques de ce phénomène, et ce, à travers les établissements scolaires et autres points de consultation établis au niveau des différentes structures sanitaires. Cette campagne, qui sera assurée par des équipes médicales mobiles, portera sur les dangers générés par l’observation de ce phénomène, sachant que plusieurs cas de perte ou d’altération sévère de la vision en l’absence d’une protection oculaire adaptée, ont été enregistrés lors de la dernière éclipse survenue en 1905. Par ailleurs, et outre les divers supports d’information confectionnés, pour la circonstance, tel l’affichage dans les édifices publics, il est envisagé dans ce même contexte la diffusion sur les ondes de la radio locale d’une série d’émissions animées par des médecins. Celles-ci, devraient s’articuler autour des conseils à suivre pour éviter toute mauvaise surprise dans la mesure où l’éclipse en question est susceptible même d’occasionner la cécité totale, notamment chez les enfants. Aussi, pour cerner convenablement le phénomène, la DSP a pris toutes les mesures nécessaires en coordination avec les organismes concernés, plus particulièrement le secteur de l’éducation, les médias, et le centre d’information et d’animation des jeunes.
M. B.

  Mardi 27 Septembre 2005

 

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2005/09/27/article.php?sid=28606&cid=22

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :