Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

 

--------------------------------------------------------------------------------

L’Expression: Quel constat faites-vous sur la biodiversité en Algérie?

Ahmed Djoghlaf - Expert à l'ONU : En Algérie, on n’évalue pas parce qu’il y a un manque de conscience vis-à-vis de la nature. Celle-ci souffre le martyre dans le pays. Le même constat est établi dans tous les pays du monde.

Et pour y faire face, nous devons faire plusieurs activités, entre autres, planter des arbres pour arriver à un milliard d’arbres d’ici à 2010. L’Algérie demeure menacée par la désertification en raison de l’absence du reboisement.

Un nouveau tournant a été pris depuis le dernier Sommet à Bonn ayant incité les Etats membres de la convention sur la biodiversité à mettre les bouchées doubles pour préserver la nature et sa diversité...

Effectivement, des visites sont prévues en Algérie afin d’analyser la situation, mais surtout de mettre à contribution l’ensemble des acteurs de la société, tels que les médias et les industriels pour un respect encore plus grand des différents écosystèmes. Des efforts soutenus et qui devraient se concrétiser d’ici à l’horizon 2010 par le souci d’engager les générations futures à lutter pour sauvegarder la biodiversité. Tout le monde est impliqué dans cette bataille pour la préservation de la nature, notamment le secteur privé.

Quelles sont les perspectives?

En 2050, il y aura 150 villes nouvelles de la taille de la ville de New York, qui seront créées dans les pays en voie de développement. Il faudra préserver le maximum d’espaces verts.

Ainsi, nous devons planter des arbres pour faire aimer la nature et continuer à profiter d’elle.

Le continent africain semble être le plus menacé par la dégradation de la biodiversité...

Il faut noter que 92% des exportations de l’Afrique proviennent des ressources naturelles. Autrement dit, le pétrole et le gaz, donc si nous continuons à détruire la nature, toute cette richesse aura disparu. Dans le monde, on est en train de détruire jusqu’à 90 millions d’espèces, et ce chaque année. Ce sont 13 millions d’hectares d’arbres qui disparaissent par an.

L’année 2010 sera l’année de la biodiversité...

A cette occasion l’Algérie a décidé d’organiser, durant cette période (2010), trois foires internationales dont une pour les figues et les figuiers, une pour l’huile d’olive et les oliviers et la troisième pour les dattes et les palmiers. Toutes ces manifestations sont inscrites dans le cadre de la préservation de l’environnement et l’année de la biodiversité.

Que préparez-vous pour les jours à venir?

Une réunion regroupant des chefs d’entreprise et des scientifiques, aura lieu le 4 septembre prochain à Paris. Cette rencontre sera consacrée à la biodiversité. Le même sujet fera l’objet de débat le 21 du même mois lors d’un Sommet prévu à New York. Le Japon, à son tour, abritera un Sommet sur ce thème les 27, 28, 29 octobre prochain.

Par l'Expression

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :