Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Le directeur de la coopération internationale de l’ENTV, M. Mustapha Bennabi, a estimé que les télévisions des pays en développement doivent entamer le travail de sensibilisation des opinions sur le changement climatique.  "Il faut commencer ce travail de sensibilisation des opinions pas seulement par le biais de l’information, mais par d’autres programmes pour accompagner la compréhension des conséquences du changement climatique. Il s’agit entre autres de sitcoms, de travaux de fiction, de documentaires, de programmes de divertissement", a-t-il indiqué à l’APS, en marge de la conférence internationale sur "les radiotélévisions et le changement climatique", organisée au siège de l’Unesco.  M. Bennabi a estimé que ce problème planétaire n’est pas le sujet majeur pris en charge par les télévisions, notamment celles des pays du Sud et de l’Afrique particulièrement. "Pourtant c’est dans ce continent que le danger est plus grave et que l’alerte est donnée sur les changements qui s’opèrent et illustrés par les inondations et la sécheresse entre autres", a-t-il indiqué, soulignant "la nécessité d’agir dans le sens de l’information et de la sensibilisation".
Ce responsable a proposé l’organisation, lors des assemblées générales des différentes unions des radiotélédiffuseurs, des journées professionnelles consacrées à ce problème de survie pour l’humanité.  "La sensibilisation doit commencer par les patrons des chaînes afin qu’ils puissent eux-mêmes donner les orientations pour que le travail soit poursuivi au niveau des opinions publiques et des politiques", a-t-il ajouté.
M. Bennabi a indiqué que la télévision nationale consacre des émissions sur l’environnement. "Ces travaux ne vont pas au fond des choses", a-t-il noté, ajoutant que "des propositions concrètes seront faites pour que la télévision nationale s’inscrive dans cette démarche d’explication des conséquences néfastes de ce changement climatique".

Download attachmentTélécharger
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :