Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Messagede dziri le 08 Sep 2008, 15:17

Potentiel solaire en Algérie
Un équivalent de dix fois la consommation mondiale
Le potentiel solaire de l’Algérie, représentant dix fois la consommation mondiale en énergie, est à même d’assurer l’énergie nécessaire aux différentes applications industrielles, pour peu que les capacités technologiques dans ce domaine connaissent un accroissement significatif.




C’est ce qui ressort de l’exposé des experts algériens participant hier à Alger à une journée d’étude sur les énergies renouvelables. Organisée à l’initiative de la Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie (AHK Algérie), cette journée a vu la participation d’éminents spécialistes allemands représentant l’agence allemande de l’énergie (DENA), des instituts et des entreprises spécialisés dans le photovoltaïque. Pour le directeur de recherche au centre de développement des énergies renouvelables (CDER), Sifeddine Labed, « beaucoup reste à faire en matière de développement des énergies renouvelables en Algérie, notamment l’énergie solaire d’origine photovoltaïque, même si plusieurs programmes sont déjà lancés pour la production de l’électricité à partir de stations hybrides utilisant l’énergie solaire et le gaz naturel ». Selon M. Labed, le photovoltaïque constitue aujourd’hui la technique la plus indiquée pour alimenter pas moins de 50 000 foyers non connectés au réseau électrique national interconnecté se trouvant, notamment, dans les régions du Sud. Le potentiel photovoltaïque de l’Algérie est estimé, selon le même expert, entre 250 et 400 mégawatts (MW) avec un rayonnement solaire de 3000 heures par an. Il dira que l’Algérie, de par sa situation géographique, bénéficie des conditions favorables à l’utilisation des énergies renouvelables, en particulier l’énergie solaire d’origine photovoltaïque et l’introduction de ces nouvelles énergies est aisément envisagée sur de nombreux sites. Dans le cadre du développement de ces énergies, plusieurs projets et programmes solaires ont été initiés et développés par quelques entités algériennes chargées de la recherche et du développement des énergies renouvelables. Le représentant du CDER citera, à titre d’exemple, le projet de construction, en partenariat avec l’Allemagne, d’une centrale thermique à tour en cours de réalisation dans la nouvelle ville de Sidi Abdellah. Il faut savoir à cet effet que l’Algérie s’est fixé comme objectif de produire 5% de l’électricité à partir de l’énergie solaire à l’horizon 2015. L’Allemagne étant le leader mondial dans ce domaine ambitionne de s’imposer sur le marché algérien avec sa technologie hautement innovatrice. Pour sa part, le directeur général de l’AHK Algérie a indiqué que « l’ambition des autorités algériennes à augmenter la part des énergies renouvelables dans la production électrique nous a fortement encouragés à promouvoir le potentiel de ce marché au niveau de l’économie allemande ».




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :