Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Régions Est : ASSOCIATION BARIQ 21 DE SKIKDA
Les énergies renouvelables au centre d'une manifestation scientifique


La salle Aïssat-Idir a abrité, du 26 au 28 du mois en cours, des journées portes ouvertes sur les énergies renouvelables, organisées par l’association Bariq 21, une première dans la wilaya de l’industrie des hydrocarbures. La manifestation a vu le jour avec la collaboration de la société Naftec et CTS, Calitest Algeria, une boîte d’inspection anglo-algérienne.
L’association (lire Le Soir d’Algérie du 18 janvier 2007) dont c’est également la première sortie officielle, après sa participation dans la marche dénonçant les attentats du 11 avril, a lancé pour la circonstance son plan d’action, sa raison d’existence : la promotion de l’utilisation des énergies renouvelables du développement durable. Pour ce faire, une exposition a été initiée et qui s’est articulée autour de plusieurs thèmes “Développement durable… pourquoi ?” ; “Comment est né le concept de développement durable” ; “Qu’estce qu’une énergie renouvelable ?” ; “Les différents types d’énergie renouvelable” ; “La biodiversité en danger”; “Préservons l’eau de source de vie”, “L’énergie éolienne : l’expérience danoise”. Buts essentiels de ces journées : “Sensibiliser le public sur l’utilité du recours aux énergies renouvelables, d’une part, et les décideurs à l’instauration d’une stratégie prônant l’usage des non-polluants, d’autre part ; diffuser les bonnes pratiques et ses avantages sur la santé, environnement et effet de serre et stimuler l’investissement privé dans les technologies des énergies renouvelables (transport, bâtiment et système d’éclairage)”. Outre ces objectifs, les promoteurs de cette initiative ont axé leur stratégie sur une population-cible : les enfants. D’où l’option de faire découvrir les énergies renouvelables aux jeunes générations, conscientiser ces dernières vis-à-vis de leur consommation énergétique, les responsabiliser aux enjeux environnementaux et tenter de les orienter en perspective vers les nouveaux métiers issus des énergies renouvelables. “Concernant cette tranche d’âge, les élèves des cycles primaire et moyen particulièrement, l’appui qui nous a été donné par le nouveau directeur de la culture doit être mentionné, lui qui n’a pas hésité un instant à transmettre des invitations aux établissements scolaires pour qu’ils envoient leurs élèves assister à cette manifestation”, déclara M. Tabbouche Mohammed, président de l’association Bariq 21 “et ce, après que nous reçûmes une douche froide de la part du SG de la direction de l’éducation, qui a déclaré pouvoir se passer de nos activités car il y a d’autres associations, travaillant fréquemment avec son institution, qui peuvent s’en charger”, conclut-il dépité. A titre d’information aussi, il faut savoir que ces journées ont été rehaussées par la présence de Bachir Hihi, chercheur en énergie solaire et inventeur du Straking System, et sanctionnées par une adhésion de près de plus de 500 personnes. Un concours du meilleur dessin d’enfants traitant de la question environnementale a été aussi lancé pour la circonstance. En complément de ce programme, le jeudi 31 mai, une conférence animée par Adamo Aïcha, directrice de la communication au niveau de NEAL (New Energy Algeria) et ayant pour thème “Les énergies renouvelables en Algérie : défis et perspectives” se tiendra au théâtre municipal à 14h30.


Zaïd Zoheir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :