Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 


par Ali, le 02/11/2006
Le constat de dégradation des conditions de vie des populations rurales et des écosystèmes qui les sous tendent en milieu rural, attesté par les diverses études et enquêtes menées en Algérie, a amené les pouvoirs publics à mettre en oeuvre une stratégie de développement rural visant la revitalisation des espaces ruraux, la résorption de la pauvreté et la stabilisation des revenus des ruraux par le développement de l’emploi en milieu rural, plus particulièrement dans les zones de montagnes et les milieux steppiques. C’est dans cette perspective que le plan complémentaire de soutien à la croissance économique, initié par l’Etat pour la période 2005-2009, consacre prés de 3 milliards USD pour le développement rural sur une consistance globale du programme de 42 milliards USD.
La relance du développement rural par les infrastructures est évidemment une bonne idée en soi. Les économies des pays industrialisés à l’instar des USA et de l’UE ont procédé de la même manière pour développer l’emploi et soutenir la croissance économique. Mais en Algérie le caractère flou des politiques de développement agricole et rural posent problème.
Quels sont les capacités de l’Algérie en termes d’absorption, de suivi des dépenses, d’impacts et de profits attendus ? Se focaliser sur une lutte contre la précarité pour le moins hypothétique relève du lyrisme politique et participe d’une démarche pour le moins irrationnelle face au délabrement des institutions locales (APC, administrations agricoles, succursales et agences bancaires, centres de développement…)
La question qui se pose aujourd’hui est par conséquent celle de savoir quel profit va en tirer le monde rural en termes d’organisation, de capacités de production et de reproduction des ressources naturelles.

Un débat et des questions en perspective?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :