"L’Algérie se préoccupe des changements climatiques"

 
Les changements climatiques sont une préoccupation majeure pour l’Algérie dont la plus grande partie du territoire est désertique.
mardi 17 mars 2009.

Les changements climatiques en Algérie. Le directeur général de l’Office national de la météorologie, Ferhat Aounar, a affirmé, lundi à Alger, que les changements climatiques dans le monde constituent « une préoccupation majeure » pour l’Algérie en raison de leur impact sur les différents aspects de l’environnement. Lors d’une rencontre au quotidien El Moudjahid, M. Aounar a indiqué que l’Algérie connaît les mêmes changements climatiques enregistrés au niveau du bassin méditerranéen, faisant remarquer qu’il s’agit d’une région des « plus vulnérables » au regard de l’impact des changements météorologiques. Le pays est exposé, a-t-il dit, aux effets négatifs des changements climatiques et des émissions à effet de serre, notamment les inondations, la sécheresse et les températures élevées. Les études réalisées sur l’évolution des températures ont révélé que celles-ci sont en hausse depuis 1990, date du début du phénomène des émissions à effet de serre. Elles ont augmenté de 6/10, a-t-il ajouté.

Concernant la pluviométrie en Algérie, l’étude fait ressortir un recul de 12% pour la période 1990-2005 en comparaison avec 1961-1990, causant une sécheresse à grande échelle au moment même où d’autres régions enregistrent des inondations dont celles de Bab El Oued en 2001. Pour faire face à tous ces changements, il a souligné la mise au point d’un plan pour la définition des régions vulnérables, l’installation d’un système d’alerte adéquat et le développement de la recherche scientifique en la matière. Il a fait remarquer dans son intervention sur les projets pilotes pour la réduction de la vulnérabilité des régions urbaines en Algérie lors de catastrophes naturelles, M. Aounar a énuméré certaines réalisations dont la création de 10 stations automatiques à Alger, la mise au point d’un système de réception de données à partir de satellites et le radar météorologique pour mesurer la pluviométrie. En vue d’améliorer les prévisions météorologiques et la gestion des risques d’origine climatique, le responsable de l’Office a souligné les objectifs du plan 2009-2013 qui visent dans leur ensemble à développer le réseau de prévisions météorologiques en Algérie.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Financier

Le portail Nouara

Ecologie , environnement, économie verte, developpement durable, tourisme vert

 Une revue de presse web, des articles éditoriaux , un réseau national d'acteurs de l'environnement, un outil de promotion  et de référencement à la disposition des initiatives écologiques

 

 Apprendre  pour protéger.Innover pour préserver. Evoluer pour durer

Présentation

Recherche

Flux RSS

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés